Comment les bébés vivent dans les fléaux du Grand Nord

Nous avons été intrigués par la question de savoir comment les bébés vivent chez les copains dans le Grand Nord, et le musée Taimyr du savoir local nous a aidés à trouver la réponse. À l'une de ses expositions dédiées aux Nganasans, il y a une exposition des plus intéressantes - un berceau de bébé "lapsa", qui rappelle les porte-bébés modernes.

Ces berceaux sont fabriqués par le père de la famille à partir de planches de mélèze, le fond est en contreplaqué, la tête de lit est recouverte de tissu. Des arcs métalliques sont attachés à la tête de lit, sur laquelle est attachée une cape, qui protège le bébé des moustiques et des moucherons en été et sert à se réchauffer en hiver. Tout est très pratique et fonctionnel. Sur les arcs, appelés kaptysi, il y a un ornement composé d'encoches. Si vous tenez un objet métallique le long de ces encoches, ils émettent un certain son mélodique, sous lequel l'enfant s'endort bien. Voilà pour la fonction de musique intégrée. Différents pendentifs étaient également accrochés aux arcs: boutons de cuivre, badges, chaînes et autres objets pouvant occuper le bébé.

Les enfants de la mère sont placés dans des «enveloppes» de fourrure. Au lieu de couches et de couches - mousse, poussière de bois pourri ou paille posée sur le fond du berceau. L'enfant, enveloppé dans des peaux, est attaché au berceau avec des sangles et retiré uniquement lorsqu'il est nécessaire de remplacer la couche végétale. Lors de l'allaitement, la mère pnd le bébé dans ses bras avec le berceau pour ne pas le geler- il ne fait pas chaud chez le copain. Lorsque le bébé dort, le berceau est suspendu plus haut.

Photo d'Alexander Khimushin, Musée Taimyr et d'un auteur inconnu.


Сontactez-nous